Rodi Mireille

Rodi Mireille
Professeure HEP
026 305 71 37

Tätigkeiten an der HEP-PH FR

Lehre: 

Généralités du dire, lire, écrire: processus d'acquisition / apprentissage du langage écrit au cycle 1.

Productions textuelles à l'oral: processus d'acquisition / apprentissage du langage oral. Stratégies d'étayage de l'adulte dans la mise en place de processus acquisitionnels langagiers chez l'enfant. 

Élèves avec besoins spécifiques: langage oral - langage écrit: description et définition des principaux troubles du développement du langage oral et écrit chez l'enfant. Mise en place de mesures de compensation des désavantages et aménagements pédagogiques auprès d'enfants souffrants de troubles de développement du langage oral (de type dysphasies) et écrit (de type dyslexies, dysorthographies, dyscalculies). 

Forschung: 

Axe 1 : Élèves – acquisition / apprentissages linguistiques et culturels

Projet 1 : Mesures compensatoires auprès d'enfants souffrant de troubles du développement du langage oral et/ou écrit (enfants de 5 à 18 ans). 

L’article 96 du règlement d’exécution de la loi scolaire obligatoire fribourgeoise (RLS, 2016) précise que les enfants porteurs d’un dysfonctionnement (langagier, psychomoteur, par exemple) peuvent bénéficier de mesures de compensation en classe et/ou en vue de la passation d’examens. D’un point de vue juridique, la compensation des désavantages est inscrite dans la loi et fait référence, dans la Constitution fédérale, aux principes d’ « égalité des chances » et d’ « interdiction de toute discrimination figurant aux. La mise en place de telles mesures pour des enfants porteurs d'un trouble spécifique du langage oral et/ou écrit vise principalement à diminuer les désavantages émanant de ces dysfonctionnements de manière à ce qu’ils puissent poursuivre leur cursus scolaire avec le moins de souffrance possible. Dans ce sens, tout en maintenant les exigences et les objectifs des différentes disciplines d’apprentissage, il convient de déterminer un projet d’aménagements pédagogiques appropriés à chaque situation. Le but ultime d’une telle procédure est de permettre à l’enfant concerné d’obtenir une certification scolaire équivalente aux autres élèves. 

Le projet vise, dans un premier temps, l’élaboration d’un profil des besoins des enseignants dans ce domaine. Des entretiens semi-directifs ont été effectués, à partir de questionnaires, de manière à recueillir des informations notamment sur : les aménagements pédagogiques mis en place, leurs effets, la collaboration avec les réseaux interdisciplinaires, les besoins de formation. Huit étudiants ont collaboré à cette récolte de données dans le cadre de leur travail de bachelor.

À terme, l’objectif de cette recherche vise l’élaboration d’un canevas pour la mise en œuvre d’un projet de mesures compensatoires, tenant compte des capacités et difficultés de chaque enfant, exploitable par les enseignants, les logopédistes et les parents, et modulable sur toute la durée de la scolarité de l’enfant.

Projet 2 : Projet FRANCOGRAPHE (élèves de 6 à 12 ans).

Projet d’établissement d’un état des lieux de la dynamique développementale des habiletés orthographiques d’élèves francophones du primaire qui regroupe des chercheurs québécois (Université de Montréal), français (Université Grenoble-Alpes) belges (Université de Louvain) et suisses (HEP Fribourg et HEP Vaud). Actuellement, il n’existe pas de description fine de la compétence orthographique (lexicale et grammaticale) des élèves francophones du primaire, le travail en cours développe les outils méthodologiques de recueil d’un corpus à grande échelle (élèves de 6 à 12 ans, dans chaque pays) et les outils de mesure de cette compétence orthographique (élaboration d'un test informatisé).

Axe 2 : Enseignants – acquisition / apprentissages linguistiques et culturels

Interagir, intervenir, évaluer

En référence aux perspectives discursive et interactionniste du développement des capacités langagières (Vygotski, 1934/1997 ; Bruner, 1983, 1987 ; Bronckart, 1996 ; de Weck & Rosat, 2003) et de l’acquisition d’une langue seconde (Py, 1990 ; 1995 ; de Pietro & al., 1989 ; Pekarek-Doehler, 2006 ; Fasel-Lauzon & al., 2006, 2007), nous analysons diverses pratiques langagières liées aux interactions verbales adulte – enfant. Nos données concernent prioritairement des interactions avec des enfants présentant des difficultés sur le plan de l’acquisition du langage, car le réglage linguistique et communicationnel de l’adulte est d’autant plus « minutieux » (Bruner, 1983) lorsque les processus d’intercompréhension sont affectés, ce qui implique des critères d’analyse d’autant plus subtils.

Nos travaux ont pour objectif d’une part de souligner le rôle essentiel des stratégies d’étayage de l’adulte dans les processus d’acquisition/apprentissage du langage, d’autre part de mettre en évidence les compétences des enfants à se saisir des propositions des adultes à des fins potentiellement acquisitionnelles (Rodi 2013 ; 2014). 

Au final, notre projet vise la constitution d’une grille d’analyse permettant à la fois l’évaluation des capacités langagières orales d’enfants du cycle 1 et l’auto-évaluation des stratégies d’étayage actualisées par les enseignants mêmes, afin qu’une intervention langagière de l’adulte devienne une occasion potentielle d’apprentissage pour l’enfant.

Weitere Aktivitäten: 

Mentorat

Direction de mémoire de bachelor intégrée aux thématiques des recherches

Formations continues pour les cycles 1, 2, 3 : Troubles du développement du langage oral et/ou écrit - projet de mesures compensatoires. 

Profil

Aus- und Weiterbildung: 

2013                        Doctorat en Sciences Humaines et Sociales. Université de Neuchâtel.

2003                        Master of Arts en Lettres et Sciences Humaines. Université de Neuchâtel.

1997                        Diplôme d'orthophoniste/logopédiste à l'Université de Neuchâtel.

1990                        Diplôme d’enseignement préscolaire à l’École Normale Cantonale de Fribourg.

1988                        Certificat de maturité fédérale, type B. Collège Ste-Croix, Fribourg.

Berufstätigkeit: 

Dès 2009                  Pratique logopédique indépendante à Romont.

Dès 2009                  Pratique de supervision de logopédistes. 

Dès 2009                  Chargée d’enseignement à l’Université de Fribourg – Institut de Pédagogie Curative 

Dès 2009                  Chargée d’enseignement à la HEP Fribourg

2005 – 2009             Adjointe de Direction à la Fondation Mérine, Moudon.

Dès 2000                  Pratique de clinicienne formatrice (en collaboration avec l’Université de Neuchâtel).

2001 – 2005           Assistanat à l’Institut d’Orthophonie, Université de Neuchâtel.

1998 - 2003            Responsable d’une recherche « Analyse des processus explicatifs en jeu dans 4 situations de consultation logopédique », sous         la direction de Prof. Michèle Grossen. Université de Lausanne; Fondation Mérine, Moudon.

1997 - 2009            Pratique logopédique à la Fondation Mérine, Moudon.

1990 - 1993            Enseignement à l'école régulière de Cottens (FR), degré préscolaire.

Spezialkenntnisse: 

Logopédiste indépendante

Référente auprès des étudiants de la HEP-FR pour la mise en place de mesures de compensations des déficits. 

Direction de mémoire de master: 

Monney, M. (2016). Interactions parent-enfant : Comment se co-construisent des échanges potentiellement acquisitionnels dans une situation de jeu symbolique ? Mémoire de Master. Université de Neuchâtel. Institut des Sciences du langage et de la Communication. 

Schwaller, C. (2017). Effets de sessions de musique sur l’orthographe lexicale auprès d’élèves de 4H. En co-direction avec le Prof. Dr Nicolas Pépin Université de Neuchâtel. Institut des Sciences du Langage et de la Communication.

Robbiani, C. (en cours). L’influence du type de situation d’interaction sur l’étayage du logopédiste et sur les réactions à l’étayage de l’enfant en contexte thérapeutique. En co-direction avec Prof. Katrin Skoruppa. Université de Neuchâtel. Institut des Sciences du Langage et de la Communication.

Publikationen HEP-PH FR

Artikel in Fachzeitschriften und Buchkapitel

Weitere Publikationen

Rodi, M. (2014). Les reprises dans les interactions logopédiste – enfant. Une alternance entre “offres“ et “saisies“.
Rodi, M. (2013). Interaction logopédiste – enfant : comment se construisent des échanges potentiellement acquisitionnels.
Rodi, M. (2011). Interactions logopédiste – enfant : comment se construisent des échanges potentiellement acquisitionnels dans une situation de jeu symbolique ?
Rodi, M. (2009). Compétences plurilingues et acquisitions.
Rodi, M. (2007). Le jeu en situation de thérapie logopédique. Comment se construisent des échanges potentiellement acquisitionnels.
Rodi, M. (2005). Jeu symbolique et thérapie logopédique : un exemple d'analyse.
de Weck, G. & Rodi, M. Evaluation des capacités pragmatiques et discursives.
Rodi, M. & Valsangiacomo, V. (2004). Accueillir une stagiaire : questions, doutes, hésitations.
Rodi, M. & Seydoux, N. (2003). Évaluation des compétences de communication mobilisées dans des interactions mère-enfant.
Rodi, M. (2003). Choix d’une mesure thérapeutique en fonction des ressources langagières de l’enfant : approche discursive-interactive.
Rodi, M. (2003). Compte rendu de l’ouvrage : Boucher, K. (2000) : le français et ses usages à l’écrit et à l’oral.
Rodi, M. (2003). Analyse des processus explicatifs en jeu dans 4 situations de consultation logopédique.
Rodi, M. & Moser, C. (1998). Quelques considérations sur l’étayage dans une situation d’évaluation particulière : le jeu symbolique.
Moser, C. & Rodi, M. (1997). Jeu symbolique et évaluation des capacités langagières ».

Konferenzen, Referate, Kongressbeiträge

Issues du processus d’interventions logopédiques: De la première à la dernière demande. Office de psychologie, psychomotricité et logopédie en milieu scolaire. Cycle de Conférences 2017 - 2018. Pully, le 15 février 2018
Les interactions du quotidien comme ressources pour les interventions logopédiques. Gland (PPLS Dôle), le 27 janvier 2017. CEP, Estavayer-le-lac, 30 août 2017

Université de Neuchâtel, 26 janvier 2016

La démarche que nous exposons, inspirée d’une méthodologie de type Evidence Base Practice  Maillart et Durieux, 2014, notamment) s’inscrit, à l’origine, dans une recherche personnelle d’efficience sur le plan de l’évaluation des capacités langagières d’enfant du cycle 1, présentant des retards dans l’acquisition du langage. L’évaluation des capacités langagières de tout jeunes enfants confronte le professionnel à des écueils de type contextuel que nous analysons (en référence au modèle d’analyse du discours : Bronckart & al., 1985 ; Bronckart, 1996), afin de les contourner. Dans ce cadre, nous décrivons un modèle d’évaluation des capacités langagières en 4 temps, en nous appuyant sur l’analyse d’interactions adulte - enfant. Nous concluons sur la nécessité pour le professionnel de définir un cadre méthodologique clair pour l’évaluation (Leloup, 2007) afin de conduire une démarche hypothético-déductive efficace menant à des hypothèses de fonctionnement et des projets d’activités langagières appropriés. 

Le jeu symbolique comme lieu de construction d’échanges potentiellement acquisitionnels. ARLD, Fribourg, 2 juillet 2016

Le jeu symbolique fait partie des situations d’interaction fréquemment exploitées avec des enfants présentant des troubles du développement du langage oral. À partir de ce constat, nous nous questionnons sur certains mécanismes en jeu dans ce type d’interaction. Comment se construisent les échanges adulte-enfant dans une situation de jeu symbolique (Rodi, 2005 ; 2007 ; 2011 ; 2013 ; 2014 ; Monney, 2016) ? Quels sont les enjeux d’acquisition / apprentissage d’un tel contexte ? Quel est son intérêt ?

Nous nous référons à une perspective discursive et interactionniste du développement des capacités discursives (Vygotski, 1934/1997 ; Bronckart, 1996 ; de Weck & Rosat, 2003) et à des travaux dans la lignée de ceux de Bruner (1983, 1987) qui soulignent le rôle essentiel des stratégies d’étayage de l’adulte dans les processus d’acquisition du langage. Au cours d’activités, décrites comme des "formats interactionnels" (Monfort, Juarez-Sanchez, 2008), l’adulte étaye l’enfant dans ses productions langagières. Parmi ces activités, le jeu symbolique est une situation privilégiée. En comparaison avec d’autres types situations discursives, le jeu symbolique semblerait plus aisé pour les enfants présentant des difficultés verbales (de Weck, 1996): leur participation verbale est plus importante, les pauses moins fréquentes, la présence du référent implique une meilleure intercompréhension et favorise la production de reprises dans les échanges (Conti-Ramsden, 1990). Cette interaction est donc propice à l’actualisation de séquences dites potentiellement acquisitionnelles (SPA; de Pietro & al., 1989) engageant les interlocuteurs dans un processus d’acquisition/apprentissage sur le plan langagier. C’est ce processus que nous mettrons en évidence, dans le but notamment d’objectiver des savoir-faire appartenant à une communauté de pratique. Nous sommes convaincue que c’est autour de cette dynamique d’alternance entre offres et saisies, dont l’ingrédient principal est la reprise, que s’élaborent les enjeux d’interventions verbales insérées dans les racines communicationnelles de l’activité langagière

Les interactions du quotidien comme ressources pour l'évaluation des capacités langagières. Neuchâtel,
Les reprises dans les interactions logopédiste –enfant. Une alternance entre “offres“ et “saisies“. Neuchâtel, 17 novembre 2012
Interactions logopédiste – enfant : Comment se construisent des échanges potentiellement acquisitionnels dans une situation de jeu symbolique ? Communication. 2e Campus Orthophonique Méditerranéen. La Grande Motte, 7 juin 2011
Acquisition des capacités langagières et jeu symbolique. Mise en relation dans le cadre des thérapies. Conférence. SRAPL. Lausanne, 25 avril 2009.
Co-construction d’échanges potentiellement acquisitionnels en situation de thérapie logopédique. Poitiers, 08.09 – 11.09.08.
Le jeu en situation de thérapie logopédique. Comment se construisent des échanges potentiellement acquisitionnels? Conférence plénière. Colloque d’orthophonie / logopédie : Jeu, langage et thérapies. Université de Neuchâtel, 21 septembre 2006.
Évaluation des compétences de communication mobilisées dans des interactions mère-enfant. Conférence. Colloque ATIF – AISL. Nancy, 6 septembre 2004.
Choix d’une mesure thérapeutique en fonction des capacités langagières de l’enfant. Approche discursive – interactive. Atelier présenté dans le cadre du colloque d’orthophonie / logopédie : Analyse des pratiques langagières. Université de Neuchâtel, 16 no
Quelques considérations sur l’étayage dans une situation d’évaluation particulière : le jeu symbolique. Université de Neuchâtel, 26 septembre 2008.