Laufende Projekte

De Travers - Quer - di traverso: Former à penser et agir sur les inégalités à l'école primaire
Teilnehmende: Emeline Beckmann, Alexandre Duchêne, Sophie Korol, Stefanie Meier, Tibère Schweizer, Mariana Steiner (HEP|PH FR & UNIFR) ; Daniel Hofstetter (HfH) ; Marina Bernasconi, Luca Bernasconi, Jone Galli, Lara Margini (SUPSI)
Finanzierung: HEP|PH FR und Partnerinstitutionen
Zeit: 2019-2022

Ce projet a pour objectif de diffuser et d'implémenter un outil pédagogique qui permet une compréhension critique et sociologiquement fondée des inégalités et de leurs enjeux dans le champ scolaire. Considérant i) que les inégalités fondées sur des diversités (ethnicité, genre, douance, classe, langue) constituent un enjeu crucial de notre société, ii) que l'école est un lieu qui est à même d'informer et de transformer ces phénomènes, iii) que les approches dominantes tendent à mettre l'emphase sur la célébration et la reconnaissance de la différence de manière romantique et essentialisante, nous avons produit une mallette pédagogique permettant aux enseignants d'aborder avec leurs élèves les inégalités et leurs conséquences, et à imaginer des pistes de remédiation, en termes d'actions collectives et individuelles. Elle se compose d'un conte sociologique de sept chapitres, rédigé pas notre équipe, qui transpose, dans un univers animalier, les mécanismes sociaux des inégalités et de l’exclusion en lien avec la diversité. Le conte constitue un fil rouge auquel s'adosse des activités pédagogiques (au total 7 UE), modulées selon les degrés d'enseignement. Fruit d'un travail interdisciplinaire entre pédagogues, enseignants et chercheurs en sciences sociales, cette mallette a été testée, avec succès, dans douze classes primaires. Elle existe en allemand et en français, et une traduction est actuellement en cours. Son implémentation à plus large échelle, et dans les diverses régions linguistiques, constitue la seconde étape de notre travail.

Enjeux et défi dans la prise en charge des élèves primo-arrivants allophones dans le canton de Fribourg
Leitung: Mariana Steiner
Finanzierung: HEP|PH FR
Zeit: 2020-2022

La prise en charge et l'accompagnement des élèves primo-arrivant allophones est un défi de taille pour l'institution scolaire. Le canton de Fribourg - conscient des difficultés potentielles que l'accueil de tels élèves peut engendre -  à élaboré un dispositif pour l'accueil des élèves primo-arrivants allophones.
L’objectif de ce projet de cette recherche-action est d’évaluer la mise en œuvre et l'utilisation du dispositif pour l’accueil des élèves primo-arrivants allophones (mis en place depuis 2016) ainsi que d’identifier les défis institutionnels et personnels auxquels l’institution, ses acteurs et ses élèves sont confrontés. Dans ce cadre, nous nous intéressons en particulier au différentiel entre pratiques prescrites dans le dispositif et pratiques effectives sur le terrain, aux obstacles et aux facilitateurs identifiés par les acteurs scolaires dans la mise en œuvre du dispositif ainsi que les représentations des enseignants-es réguliers-ères /FLS ainsi qu’aux responsables d’établissements quant au potentiel d’amélioration lié à la prise en charge et l’accueil des élèves primo-arrivant allophones.
A l’appui de ces données récoltées (entretiens et questionnaires), et dans la logique d’une recherche-action, nous chercherons à proposer une série de recommandations dans le but d’améliorer le dispositif et les finalités qu’il sert, c’est-à-dire une meilleure prise en charge des élèves primo-arrivants allophones tant du point de vue des professionnels que des élèves eux-mêmes.

Integrieren, etikettieren. Wie ein reformpädagogisches Anliegen zur Schulbürokratie avanciert 
Leitung: Carla Jana Svaton
Finanzierung HEP|PH FR
Zeit: 2019-2021

Im politischen Kontext der internationalen Forderung nach einem inklusiven Bildungssystem analysiert die Studie die Übersetzungs- und Inskriptionsprozesse einer integrativen Volksschule in der Schweiz. Im Zentrum steht die Frage, wie ein zunächst emanzipatorisches Anliegen mit dem Motto «Bildung für alle» durch ressourcenpolitische Steuerungsimpulse in die Schulpraxis einfliesst. Mittels eines sozialanthropologisch-holistischen Zuganges, sowie praxistheoretischen Ansätzen der Educational Governance und der Akteur-Netzwerk-Theorie, folgt die Analyse den Aushandlungen und Verschiebungen eines ebenso pädagogisch wie strukturell begründeten Reformprojektes: In ethnographischer Weise werden konzeptuelle Ambivalenzen und Spannungsfelder im Umgang mit schulischer Heterogenität ergründet, wobei am Beispiel des Kantons Bern exemplarisch aufgezeigt wird, wie ein bildungspolitisches Programm via staatliche Regulierungen Eingang in den schulischen Alltag findet und dabei zum schulbürokratischen "Gegenprogramm" avanciert. Analysiert wird die kommunale Umsetzung einer integrativen Volksschule, welche aber nicht einfach top-down implementiert, sondern ständig transformiert, adaptiert und inhaltlich verschoben wird.

Le signalement d’élèves pour une mesure d’aide renforcée de pédagogie spécialisée (MAR) : tensions, dilemmes et enjeux
Leitung: Isabelle Noël
Finanzierung: HEP|PH FR
Zeit: 2016-2021

Au niveau légal, le processus de signalement pour une mesure renforcée de pédagogie spécialisée (MAR) s’inscrit dans l’optique du droit de l’élève à bénéficier de mesures répondant à ses besoins. Cependant, il est également révélateur de la manière dont l’institution scolaire et ses acteurs traitent et gèrent la question des différences et de la diversité des élèves. A partir de l’analyse de contenu de l'ensemble des fiches 125 (document officiel pour une demande de MAR) complétées par les enseignants durant l’année scolaire 2016-2017 dans un canton suisse, ainsi que d’entretiens compréhensifs (Kaufmann, 2007) auprès de certains partenaires impliqués dans le processus de signalement (enseignants titulaires, enseignants spécialisés, directeurs d’établissement), cette recherche vise à décrire et mieux comprendre le rôle de l'institution scolaire et de ses acteurs dans la désignation de certains élèves pour une mesure renforcée de pédagogie spécialisée durant leur scolarité obligatoire.

Vers une pédagogie critique de la diversité: concepts, formation et actions pédagogiques
Teilnehmende: Emeline Beckmann, Alexandre Duchêne, Sophie Korol, Stefanie Meier, Tibère Schweizer, Mariana Steiner (HEP|PH FR & UNIFR)
Finanzierung: HEP FR, UNIFR
Zeit: 2017-2021

L’institution scolaire s’est penchée depuis longtemps déjà sur la manière de « gérer » la diversité des élèves qui composent la salle de classe. Au fil des décennies, les enseignant-e-s ont été formé-e-s à prendre en considération les diversités de classe, de genre, de race, de langues, de douance, etc. et ont été incité-e-s à créer un espace pédagogique respectueux et valorisant de ces diversités. Ces approches ont cherché à sortir d’une vision déficitaire et séparatiste de la différence, au profit d’une pédagogie dite inclusive. Cependant, elles ont aussi, sans le vouloir peut-être ou au contraire de façon délibérée, relégué au second plan notre pensée et nos actions sur les inégalités. À force d'"aimer" la diversité, nous avons parfois oublié que ces diversités sont aussi le terrain pour la production des inégalités. C'est sur la base de cette inquiétude que nous développons une pédagogie critique de la diversité. Notre travail théorique et politique s'inspire des approches intersectionnelles, qui sans nier les singularités des différences, cherchent à saisir leurs interdépendances et s'efforce d’aborder la diversité en lien avec les mécanismes de pouvoir qui lui préexistent et la régimentent, tout en remettant les inégalités et leurs conséquences au cœur de l'action pédagogique.

Pratiques d'enseignement autour de la diversité durant la formation initiale et l’entrée dans la profession
Leitung: Isabelle Noël et Marie-Pierre Fortier (UQAM, Montréal)
Finanzierung : HEP|PH FR, UQAM
Zeit: 2019-2022

Cette recherche descriptive et compréhensive (Charmillot et Dayer, 2007) vise à rendre compte du travail de prise en compte de la diversité des élèves tel que les futur·e·s et jeunes enseignant·e·s le conçoivent, l’exercent et le comprennent à différents moments de leur développement professionnel (du début de la formation initiale à la fin de la première année d’enseignement), notamment en lien avec les contenus de cours dispensés en formation initiale à la HEP-Fribourg (pédagogie spécialisée et pédagogie critique de la diversité). Elle procède par étude de cas à partir de sources de données et méthodes diverses : entretiens compréhensifs (Kaufmann, 2007), observation directe de leçons avec entretiens d'autoévaluation selon Campanale (2010), analyse de l’activité au moyen d’entretiens d’autoconfrontation simples (Theureau, 2010), étude de traces et de documents produits durant la formation (Juan, 1999). Elle est menée en parallèle et de façon contextualisée dans une autre institution de formation des enseignants (UQAM), dans le but que les résultats et observations puissent être discutés, confrontés et participent au développement de la formation initiale et continue dans le domaine de la prise en compte de la diversité des élèves à l'école ordinaire.