Forschungs- und Entwicklungsprojekte

Projekt 1 : Plateforme Européenne d'Apprentissage Personnalisé des Langues (PEAPL)
Verantwortliche: Ecole européenne de Courbevoie (France), porteur du projet; Thierry Geoffre, responsable de l'équipe suisse
Teilnehmende: Lionel Alvarez (CRE/ATE), responsable de l’implémentation au primaire et de la coordination des développements informatiques (plateforme EduGamesHub) ; Nathalie Dherbey Chapuis (Institut de Plurilinguisme), responsable de la dimension « médiations pour élèves FLS » des ressources et de la méthodologie d’évaluation ; Mireille Rodi, responsable de la dimension « médiations pour élèves à besoins spécifiques » des ressources et de leur impact ; ainsi que des chercheur·e·s des hautes écoles suivantes: LIRIS (U-Lyon 1 Claude Bernard), INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales) et Sorbonne Université en France; Universita Degli Studi Di Macerata, Associazione Docenti e Dirigenti Scolastici, Edulingua en Italie; European School Karlsruhe en Allemagne.
Finanzierung: Erasmus+ KA 201 (450’000 €), HEP|PH FR
Zeit: 2020-2023

Le CRE/ATE, l’Unité de Recherche en Didactique des Langues DidaLang et l’Institut du Plurilinguisme sont partenaires du projet PEAPL (Plateforme Européenne d'Apprentissage Personnalisé des Langues).
Le projet PEAPL débute en septembre 2020 et se propose de développer un enseignement/apprentissage adaptatif des langues grâce à l’association de deux plateformes numériques innovantes et d’un outil d’adaptive learning.
L’équipe suisse porte le développement de la plateforme EduGamesHub, le développement des référentiels de compétences et d’erreurs, le développement des ressources pour le primaire et leur implémentation dans des classes.

Projekt 2 : Numérique et apprentissage du langage écrit
Teilnehmende : Mireille Rodi, Thierry Geoffre
Finanzierung HEP|PH FR
Zeit: 2017-2022

L’Orthodyssée des Gram est une application en ligne accessible à l’adresse https://www.lafamillegram.ch/#/ (Geoffre, Hofer & Cochard, 2018). Ce jeu est inspiré d’une étude antérieure de Sève et Ambroise (2009) qui évoquait une forme de « bricolage pédagogique » avec des élèves de 7 – 8 ans s’étant progressivement métamorphosé en outil à « tirettes » ; en premier lieu dans le but de réfléchir à des associations plausibles entre groupes sujets et prédicats puis entre groupes sujets et verbes conjugués.  Ainsi le raisonnement de l’élève concerne la grammaticalité de la phrase, au-delà de la seule plausibilité sémantique.  C’est ce projet que nous avons converti en application ludique, étayée par un algorithme de « calcul » des phrases grammaticalement correctes en fonction des tirettes sélectionnées. Outre le jeu des « Tirettes », cet algorithme nous a permis de développer trois activités originales : « Classes », « Silhouettes » et « Chaines ». L’algorithme permettant de traiter des phrases simples ou complexes, de différentes structures, les quatre jeux favorisent différentes entrées de sensibilisation (2e primaire) puis d’approfondissement (3e à 6e primaire) des notions de constituants de la phrase, de classes ou fonctions grammaticales et de chaines syntagmatiques. Nous avons envisagé que l’application pourrait être un support supposant la verbalisation du raisonnement métagraphique, à condition que l’apprenant soit amené à le verbaliser dans le cadre d’une négociation graphique (Sautot & Geoffre, 2017) ou dans un dialogue avec un professionnel, enseignant ou logopédiste. C’est ce dernier cas de figure que nous avons expérimenté par un recueil de données dans des situations d’interaction logopédiste/orthophoniste – enfant (Rodi, Geoffre & Cuko, 2019). Dans un premier temps, nous nous sommes centrés sur l’analyse des stratégies d’étayage de l’adulte (ibid.). Dans un second temps, le filtre de notre analyse s’est centré sur les interventions des enfants (4 enfants enregistrés de manière hebdomadaire, sur 10 séances), afin de parvenir à appréhender l'évolution de leur raisonnement métalinguistique dans la continuité des 10 séances (Geoffre & Rodi, 2019 ; Rodi & Geoffre, 2020). Nous projetons désormais une extension de cette recherche dans le contexte scolaire, avec le suivi de groupes de travail animés par des enseignant.e.s. 

Projekt 3: Mesures de compensations et aménagements pédagogiques auprès d'enfants souffrant de troubles de type dysphasies, dyslexies, dysorthographies et/ou dyscalculies (enfants de 5 à 18 ans) 
Teilnehmerin: Mireille Rodi
Finanzierung: HEP FR
Zeit: 2017-2022

Le cadre légal Suisse précise que «Nul ne doit subir de discrimination du fait notamment (…) d’une déficience corporelle, mentale ou psychique » (Constitution Fédérale, Art. 8. Al. 2). Par ailleurs, la loi sur l’égalité pour les personnes porteuses d’un handicap ajoute que « il y a inégalité dans l’accès à la formation (…) notamment lorsque : a) l’utilisation de moyens auxiliaires spécifiques aux personnes handicapées ou une assistance personnelle qui leur est nécessaire ne leur sont pas accordées ; et b) la durée et l’aménagement des prestations de formation offertes ainsi que les examens exigés ne sont pas adaptés aux besoins spécifiques des personnes handicapées » (LHand: Art.2 Al. 5).  C’est dans ce contexte que la loi scolaire considère que les enfants porteurs d’un trouble fonctionnel (tel qu’un trouble développemental du langage) peuvent bénéficier de mesures de compensation des désavantages en classe et/ou en vue de la passation d’examens.
Les troubles graves du développement du langage interfèrent avec les activités quotidiennes et scolaires, et ceci de manière durable. En raison du/des dysfonctionnement(s), l’individu est handicapé par ses difficultés à automatiser des traitements dits de « bas niveau » (Ferrand & al., 2018), c’est-à-dire des processus qui fonctionnent d’ordinaire de manière non consciente et sont, par conséquent, peu coûteux en ressources attentionnelles et rapides (à savoir parler, lire, écrire, compter). L’individu se trouve dans une situation de double tâche qui induit une forte fatigabilité et nécessite davantage de temps pour l’exécution d’une activité de ce type. Des mesures de compensation de ces désavantages sont alors essentielles. Dans ce contexte, certains outils numériques vont fonctionner comme moyens auxiliaires avec, pour objectif premier, de pallier cet effet de double tâche de manière à favoriser l’autonomie de l’individu sur le plan de la communication orale et/ou écrite. 
Le projet vise l’élaboration d’un profil des besoins des enseignants dans ce domaine. Des entretiens semi-directifs sont efffectués, à partir de questionnaires, de manière à recueillir des informations notamment sur : les aménagements pédagogiques mis en place, l'utilisation éventuels d'outils numériques de compensation, leurs effets, la collaboration avec les réseaux interdisciplinaires, les besoins de formation. 10 étudiants ont collaboré / collaborent à cette récolte de données dans le cadre de leur travail de bachelor.
À terme, l’objectif de cette recherche vise la mise en œuvre d'un contexte de formation, initiale, continue, afin que les enseignant.e.s parviennent à construire en synergie avec les différents acteurs du système (logopédistes, enseignant.es spécialisé.es, parents, élève etc.) un projet de mesures compensatoires, tenant compte des capacités et difficultés de chaque enfant et modulable sur toute la durée de la scolarité de ce dernier.

Projekt 4 : Etablierung der deutschdidaktischen Forschung an der PH Fribourg
Teilnehmer: Adriano Montefusco, Patrick Keller
Finanzierung : HEP|PH FR
Zeit: 2021-2025

Zur Zeit sind zwei Forschungsvorhaben (Promotion u. Masterprojekt) in Germanistik/Fachdidaktik Deutsch im Prozess der Vollendung. Ab 2021 ist die Etablierung fachdidaktisch orientierter Forschung im Zusammenhang mit der Schulsprache Deutsch im Rahmen der Forschungseinheit Sprachendidaktiken geplant. Innerhalb von 5 Jahren soll Deutschdidaktikforschung an der PH Fribourg verankert werden. Voraussichtliche Schwerpunkte sind die Schreibdidaktik und Forschung zum Lernen unter Bedingungen der Digitalisierung im Deutschunterricht.

Projekt 5: Interagir, intervenir, évaluer 
Teilnehmerin: Mireille Rodi
Finanzierung: HEP|PH FR
Zeit: 2017-2022

En référence aux perspectives discursive et interactionniste du développement des capacités langagières (Vygotski, 1934/1997 ; Bruner, 1983, 1987 ; Bronckart, 1996 ; de Weck & Rosat, 2003) et de l’acquisition d’une langue seconde (Py, 1990 ; 1995 ; de Pietro & al., 1989 ; Pekarek-Doehler, 2006 ; Fasel-Lauzon & al., 2006, 2007), nous analysons diverses pratiques langagières liées aux interactions verbales adulte – enfant. Nos données concernent prioritairement des interactions avec des enfants présentant des difficultés sur le plan de l’acquisition du langage, car le réglage linguistique et communicationnel de l’adulte est d’autant plus « minutieux » (Bruner, 1983) lorsque les processus d’intercompréhension sont affectés, ce qui implique des critères d’analyse d’autant plus subtils.
Nos travaux ont pour objectif d’une part de souligner le rôle essentiel des stratégies d’étayage de l’adulte dans les processus d’acquisition/apprentissage du langage, d’autre part de mettre en évidence les compétences des enfants à se saisir des propositions des adultes à des fins potentiellement acquisitionnelles (Rodi 2013 ; 2014; 2018).
A partir de l'analyse de situations d'interactions logopédiste - enfant autour d'une application en ligne "l'Orthodyssée des Gram" (Geoffre, Hofer & Cochard, 2018) disponible sur: https://www.lafamillegram.ch/#/), nous avons constitué une grille d'analyse tenant compte tout à la fois des compétences métalinguistiques des enfants et des stratégies d'étayage des logopédistes. 
Notre objectif est de déterminer, dans les 40 interactions qui constituent notre corpus, des profils d’interactions favorables ou “bonnes pratiques“ nous permettant de mieux cerner la synergie entre stratégies d’étayage et évolution du raisonnement.

Projekt 6: FRANCOGRAPHE
Teilnehmende: Thierry Geoffre (Verantwortlicher) und Mireille Rodi; Daniel Daigle (Verantwortlicher) und Rachel Berthiaume (Université de Montréal) ; Marie-Catherine St Pierre (Université Laval – Québec) ; Catherine Brissaud (Université Grenoble-Alpes) ; Florence Epars (HEP Vaud) ; Martine Girerd (Flos-Carmeli, Fribourg)
Finanzierung : HEP|PH FR und Partnerinstitutionen; ausstehende Finanzierung für die Implementierung
Zeit: 2016-2022

L’objectif du projet est l’étude de la dynamique développementale des habiletés orthographiques d’élèves francophones du primaire (6 années), notamment par le suivi et l’analyse des processus d’acquisition / apprentissage des compétences orthographiques. L’ambition, à terme, est de parvenir à proposer des outils de positionnement affinés et étalonnés en orthographes lexicale et grammaticale, à destination des enseignants, c’est un test étalonné qui pourrait servir d’outil de référence.

Projekt 7: Lire Ecrire CP
Teilnehmer: Thierry Geoffre
Finanzierung: HEP|PH FR
Zeit: 2015-2022

Dans la continuité de la recherche nationale française Lire Ecrire CP, Thierry Geoffre (co-responsable du groupe « écriture ») poursuit sa collaboration avec Catherine Brissaud (université Grenoble-Alpes), Laurence Pasa et Serge Ragano (université de Toulouse). Le but est de définir l’évolution des traces écrites des élèves de début CP (3H) à fin CE1 (4H). Sont notamment visées la mise en place progressive de compétences graphophonologiques puis orthographiques et l’identification des zones de difficultés.

Abgeschlossene Projekte

Développement d’outils numériques
Teilnehmer: Thierry Geoffre
Finanzierung: HEP|PH FR
Zeit: 2016-2018

La poursuite du travail sur les outils numériques est prévue avec les points forts suivants:
- déploiement de l’application numérique « outil de positionnement » sur le terrain avec test par des enseignant-e-s de 6-7H (printemps 2017) et formation continue ciblée en juillet 2017. L’application sera ensuite étendue avec de nouvelles dictées ciblant 5H et 8H.
- proposition d’une plateforme numérique de remise à niveau adaptée aux étudiants HEP et au contexte suisse-romand avec Educlever : adaptation des contenus aux entrées grammaticales du PER et à la terminologie du mémento de grammaire. Si la proposition est retenue, le développement sera supervisé par Thierry Geoffre (printemps 2017).
- Un vaste corpus de phrases indexées selon une progression grammaticale et orthographique est en cours de développement avec Educlever dans le but de proposer un générateur de corpus ciblés par degrés, objectifs notionnels et difficultés, à la demande de l’enseignant. Cet outil pourrait être mis à disposition d’enseignants du canton dans le cadre d’une version beta (2018).